• Les enseignements qui sont partagés, explorés, expérimentés, n’ont pas de prix, ils n’appartiennent à personne et font partie du domaine public!
  • Les activités spirituelles en France sont souvent assez chères, et finalement assez élitistes. Il est rare de trouver quelque chose à moins de 100 euros la journée (hébérgement et nourriture non comprise). Cela peut représenter beaucoup pour certain-e-s, et pas grand chose pour d’autres.
  • Nous sommes des êtres d’Abondance ! 
  • Il convient de se rééduquer quand à notre rapport à l’argent. Pas de honte d’en avoir beaucoup, ni de honte d’en avoir peu; c’est un fluide qui a besoin de circuler

 

 

Le développement de l’ashram au niveau financier est basée sur la donation libre. La participation aux retraites et autres événements est laissée à la discrétion des participant-e-s, avec une suggestion. Celle ci s’effectue à la fin de l’événement. Elle permet de couvrir les frais de nourriture, d’hébergement et d’amortissement des infrastructures, certains frais des intervenants.

Pas toujours facile de fixer soi meme un prix; c’est normal nous ne sommes pas habitué-e-s à cette approche. Un tarif est suggéré, dans une fourchette donnée. Libre à chacun-e d’aller voir ce qui est proposé ailleurs en terme de tarifs pour se faire une idée. Par exemple, pour les immersions organisées sur 4 jours/nuits, la suggestion est comprise entre 250 et 400 euros, tout compris (nourriture, enseignements, matériel pédagogique, logement douillet et confortable). Il est possible et bienvenue de laisser plus si l’on peut. Une cinquantaine d’euros par jour serait un minimum, toujours discutable au cas par cas. Possible de payer en plusieurs fois (sans frais additionnels).

Lors des événements « spontanés », « improvisés » (ex: « je passe avec quelques ami-e-s pour célébrer quelques heures, quelques jours, c’est dispo? » « Oui ca tombe bien c’est dispo, j’appele d’autres ami-e-s et c’est parti!« ), les devotees apportent à manger, c’est généralement l’Abondance, certain-e-s repartent avec de la nourriture; certain-e-s laisse un billet pour les frais de fonctionnement (bois, gaz, eau, assurance du lieu…), chacun-e participe à la vie communautaire (cuisine, rangement…) qui s’articule autour de pratiques spirituelles « spontanées » et « auto-gérées ». En général nous ne sommes jamais à court d’idées et chacun-e prend part à la co-création de quelque chose de sacré et de magique qui nous nourrit !

Lorsque l’ashram acceuille des événements organisés par d’autres intervenant-e-s, un prix est fixé. Avant d’accepter d’héberger un événement, nous vérifions que le tarif est « raisonnable » (c’est à dire inférieur à la « moyenne » de ce que l’on peut trouver en France).

Il est possible de payer en chèque et d’obtenir des factures.

Plus d’infos a venir sur ce principe qui a pour vocation d’engendrer l’abondance! Cette approche m’est apparue pertinente début 2020, pour l’instant les PDF décrivant les retraites et les événements ne sont pas mis à jour et comportent des tarifs.